Mikiliweb | Diasporas d'ici et d'ailleurs

Souvenir : Franco Luambo Makiadi, 30 ans déjà !

Publié le Samedi 12 Octobre 2019
Souvenir : Franco Luambo Makiadi, 30 ans déjà !

12 octobre 1989 - 12 octobre 2019. Trente ans déjà depuis que l’auteur de la célèbre chanson Mario, Franco Luambo Makiadi, a rejoint les limbes. Emporté par la maladie à l’âge 51 ans, à l’hôpital de Mont-Godinne tout près de la ville de Namur en Belgique, le père de la musique moderne congolaise, le pape de la rumba, a laissé derrière lui un testament de 150 albums, dont il était fier. « Je suis le seul musicien africain à avoir exercé mon métier trente ans durant sans me détacher de l’orchestre que j’ai créé, ni du style qui fait le cachet du groupe. J’en suis fier et je remercie le Bon Dieu de m’avoir donné une vie aussi remplie », déclarait-il dans une interview à RFI. Une œuvre qui n’a pas pris une seule ride ; une œuvre qui n’appartient pas au passé. Elle reste d’actualité et, plus que jamais, vivante.

Chroniqueur social comme il aimait à se définir, le Balzac de la chanson zaïroise et/ou congolaise a chanté l’amour, l’infidélité, la jalousie, le fétichisme, la médiocrité, etc. Mais aussi les ravages de ce que l’on appelle aujourd’hui les Fake news. Les hommes politiques n’ont pas non plus échappé à ses coups de griffe, si bien qu’il séjourna en prison en 1978, pour avoir composé deux chansons incisives, Hélène et Jackie, contre un ministre.

La vie des hommes

La chanson intitulée La vie des hommes, d’une durée de 24 minutes, constitue une tragédie à l’instar de celle que vit Médée de Corneille. Malelisa vivait dans le creuset d’un amour fou. Trahie, humiliée, elle vit dans la douleur de l’abandon. Partir  est ce qui lui paraît urgent. Mais est-elle capable de décision ? Son mari, très volage, n’arrive pas non plus à se détacher de Malelisa pour des raisons que lui seul sait…

Entrecongolais.com

Catégorie
Photos
Cliquez sur les vignettes pour agrandir