Mikiliweb | Diasporas d'ici et d'ailleurs

RDC : Eve Bazaiba nommée vice-premier ministre en charge de l’Environnement et du Développement durable

Publié le Lundi 12 Avril 2021
RDC : Eve Bazaiba nommée vice-premier ministre en charge de l’Environnement et du Développement durable

Fin de suspense ! La RDC connaît depuis cet après-midi un nouveau gouvernement dans lequel Ève Bazaiba Masudi, soutien indéfectible de Jean Pierre Bemba, a été nommée vice-premier ministre, ministre de l’Environnement et du Développement durable.  

Elle pourrait être surnommée de "dame de fer", tant son caractère trempé ne se dément pas. Ève Bazaiba Masudi devient la troisième personnalité du nouveau gouvernement de la République Démocratique du Congo. En tant que vice-premier ministre en charge de l'Environnement et du Développement durable, elle aura pour missions "d'accompagner le chef de l'État à la prochaine COP21 à Glasgow (Ecosse) afin d'arracher des financements pour la conservation des forêts du Congo". Mais aussi de "poursuivre les négociations sur la signature de la deuxième phase de contrat CAFI qui s'élève à plusieurs millions de dollars". A cela s'ajoutent "les questions liées au projet TRASAQUA, la vente des blocs pétroliers dans les aires protégées mais aussi les contrats sur les concessions forestières qui seraient accordées illégalement aux entreprises chinoises dans plusieurs provinces du pays". Autant parler de 12 travaux d'Hercule. 

A bientôt 56 ans, celle qui baigne dans la politique depuis la fin des années 80, peut compter sur son parcours pour relever les défis qui l'attendent. Présidente de la "Commission socioculturelle de l'Assemblée Nationale", elle côtoie Jean-Pierre Bemba depuis plusieurs années, ayant été l'une de ses porte-paroles durant les élections de 2006. Elle est actuellement Secrétaire générale du Mouvement de libération du Congo (MLC).

Sa vie politique n'a toujours pas été un long fleuve tranquille, puisqu'elle a connu les prisons sous Mobutu, Laurent-Désiré Kabila et "poursuivie en justice par le gouvernement de Joseph Kabila pour avoir dénoncé le pillage minier".

Sa présence au gouvernement pourrait sonner définitivement le glas de Lamuka.

Entrecongolais.com

Catégorie
Photos
Cliquez sur les vignettes pour agrandir