Mikiliweb | Diasporas d'ici et d'ailleurs

Libye : un revers pour Haftar ? Sassou doit jubiler

Publié le Vendredi 5 Avril 2019
Libye :  un revers pour Haftar ? Sassou doit jubiler

Une revers pour Khalifa Haftar, le commandant militaire qui domine l'est de la Libye ? En tout cas le Kremlin a déclaré vendredi qu'il n'allait pas aider les forces militaires libyennes fidèles au commandant de l'Est Khalifa Haftar à se déplacer vers l'ouest et qu'il soutenait un règlement politique négocié des problèmes de la Libye qui exclut toute nouvelle effusion de sang.

Le Kremlin a commenté après que le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, eut annoncé qu'il se rendait dans l'est de la Libye pour rencontrer Haftar, dont les forces avaient lancé une offensive la veille pour prendre le contrôle de la capitale, actuellement détenue par un gouvernement de renommée internationale.

"Nous suivons de près la situation en Libye", a déclaré à la presse le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov. «Bien sûr, nous considérons que le plus important est que les opérations (militaires) dans ce pays ne conduisent pas à un bain de sang. La situation devrait être résolue pacifiquement. "

Lorsqu'on lui a demandé si Moscou soutenait le nouvel élan de Haftar vers l'ouest, Peskov a répondu que ce n'était pas le cas et n'était pas impliqué dans l'actualité. Autre revers pour le maréchal Haftar,  son opération baptisée « Libérer Tripoli », qui consistait à prendre d'assaut la capitale Tripoli, a été repoussée à une trentaine de kilomètres de la capitale. Le conseil de sécurité de l'ONU doit se réunir en urgence ce vendredi. Le président du Congo, Denis Sassou-Nguesso, par ailleurs président du Comité du Haut niveau sur la Libye, doit esquisser quelque sourire, tant il peine à proposer une sortie de chaos en Libye au maréchal Haftar, qui, semble-t-il, le boude.  

Entrecongolais.com avec Reuters

Catégorie
Photos
Cliquez sur les vignettes pour agrandir