Mikiliweb | Diasporas d'ici et d'ailleurs

Les travailleurs de la mine de China Moly au Congo en grève

Publié le Dimanche 24 Mai 2020
Les travailleurs de la mine de China Moly au Congo en grève

Les travailleurs de la mine de cuivre et de cobalt Tenke Fungurume Mining (TFM) de China Molybdenum en République démocratique du Congo ont déclenché une grève samedi, exigeant une compensation supplémentaire pour avoir travaillé sur un site isolé pendant deux mois en raison de la COVID-19. 

La société minière chinoise a isolé la mine TFM à partir du 24 mars dans le but de protéger le site contre la COVID-19. Le personnel essentiel a été condamné à rester sur place et interdit tout contact avec le monde extérieur. On ne sait pas combien de mineurs sont en grève et si la mine continue de produire. Un porte-parole de China Molybdenum n'a pas immédiatement répondu à une demande de commentaires.

Un document daté du 23 mai vu par Reuters énumère les demandes des employés de TFM, y compris un supplément de 100 $ par jour par travailleur et entrepreneur pour compenser le travail isolé, et une prime de 4000 $ par personne avant leur retour au travail. Une vidéo vue par Reuters montre un groupe d'une trentaine de travailleurs, portant un équipement de protection complet et des masques faciaux, chantant ensemble sur le site de la mine. Tenke Fungurume, l'une des plus grandes mines de cuivre et de cobalt du Congo, a produit 117956 tonnes de cuivre et 16098 tonnes de cobalt en 2019.

China Moly prévoit que la mine produira entre 163 000 et 200 000 tonnes de cuivre et 14 000 à 17 000 tonnes de cobalt en 2020. Le gouverneur de la province de Lualaba, où TFM est situé, n'était pas immédiatement joignable pour commenter.

Avec Reuters

Catégorie
Photos
Cliquez sur les vignettes pour agrandir