Mikiliweb | Diasporas d'ici et d'ailleurs

L'Angola dément fermement avoir violenté des migrants congolais

Publié le Dimanche 14 Octobre 2018
L'Angola dément fermement avoir violenté des migrants congolais

Des migrants et des responsables congolais ont déclaré que des dizaines de personnes avaient été tuées ce mois-ci en Angola, dans le cadre d'une campagne de répression contre l'extraction artisanale de diamants, accusation fermement démentie par les forces de sécurité angolaises.

L'Angola, cinquième producteur de diamants du monde, a lancé ces dernières semaines une opération destinée à nettoyer des dizaines de milliers de personnes impliquées dans la recherche de pierres précieuses dans le nord-est du pays afin d'attirer davantage d'investissements privés.

Beaucoup d'entre eux sont originaires de la République démocratique du Congo (RDC) voisine, et des centaines de milliers de personnes ont afflué de l'autre côté de la frontière dans la région du Kasaï, ont indiqué à Reuters des gardes-frontières.

Lors d'entretiens avec Reuters, plus de 20 migrants congolais qui ont traversé la frontière du 4 au 12 octobre ont décrit des actes de violence, des pillages et des déplacements forcés perpétrés par les forces de sécurité angolaises ainsi que par une tribu locale appelée les Tshokwe. Les violences ont eu lieu dans la ville de Lucapa, située à environ 100 km au sud de la frontière avec la RDC, au cœur de la province de Lunda Norte, riche en diamants.

Selon 15 témoins, les forces de sécurité angolaises ont pris d'assaut la ville, tuant des dizaines de personnes, incendiant des maisons, pillant des biens et obligeant des personnes à quitter les lieux. Certaines de ces personnes résidaient légalement en Angola, ont ajouté les témoins. «Il y avait beaucoup de violence à Lucapa. Les militaires nous tiraient dessus alors que Tshowke tuait des gens avec des machettes. Ils ont conjointement tué plus d'une douzaine de personnes », a déclaré Victor Tshambapoko, 28 ans, creuseur de diamants dans la région. Reuters n'a pas pu vérifier les accusations de manière indépendante.

Le porte-parole de l'opération, le commissaire de la police angolaise, Antonio Bernardo, a nié les violations des droits de l'homme commises par les forces de sécurité. Il a déclaré que le seul décès qu'il a connu était dans un accident de la route. "Nous n'avons aucune trace de maisons incendiées, encore moins de représailles et d'agressions contre quiconque", a-t-il déclaré à Reuters. "L'Angola et son gouvernement en appellent au bon sens de la communauté internationale pour qu'ils se rendent compte qu'il n'y a pas de xénophobie sous-jacente, mais seulement la normalisation légitime de la vie socio-économique du pays et de la sécurité nationale."

Amadhou Kabaseke Taty, directeur provincial de l'agence frontalière congolaise (DGM) à Kasai, a déclaré à Reuters qu'il pensait qu'il y avait eu «de graves violations des droits de l'homme» lors de l'opération en Angola. "Je suis inquiet pour la situation", a-t-il déclaré. «Les Congolais ont été expulsés dans des conditions dégradantes. Ils ont été agressés, battus et tués, notamment à Lucapa, par la police militaire angolaise. "

Craintes pour la stabilité

Le président angolais, Joao Lourenco, tente de stimuler les investissements dans son pays et de le dissiper d'une forte dépendance à l'égard des exportations de pétrole.

La réforme de l’industrie du diamant fait partie de cet effort et «Opération Transparence» à Lunda Norte a pour objectif de réduire la contrebande de diamants et de générer davantage de revenus pour les coffres de l’État provenant du secteur lucratif.

Plusieurs migrants congolais qui sont entrés en Angola ces derniers jours ont déclaré que les autorités locales leur avaient donné une date limite pour partir, le 15 octobre. Des gardes-frontières ont déclaré que l'opération angolaise avait débuté le 1er octobre.

Selon un document interne du DGM vu par Reuters, 200 000 personnes en provenance de l'Angola sont arrivées dans la région du Kasaï au cours des 12 premiers jours d'octobre.

Les autorités frontalières estiment que le chiffre réel est plus élevé parce que les gens traversent également la brousse plutôt que les points de contrôle.

La nécessité de réinstaller autant de personnes menace de déstabiliser davantage le Kasaï, une région qui a connu une violence généralisée impliquant des groupes armés et les forces gouvernementales en 2016 et 2017.

Des sources de sécurité en RDC et en Angola ont déjà exprimé leur inquiétude face à la montée des tensions dans la région dans la perspective des élections congolaises de décembre.

Un journaliste de Reuters à Kamako, une ville proche de la frontière congolaise, a vu des milliers de personnes se déplacer à pied et en camions le long du chemin de terre rouge menant à Tshikapa, la capitale de la province du Kasaï, située à environ 50 km au nord.

Des hommes et des femmes épuisés se reposaient au bord de la route, lavés dans une rivière ou cueillaient des fruits de manguiers géants pour se nourrir pendant une journée pouvant durer jusqu'à une semaine.

Beaucoup portaient des effets personnels sur la tête, notamment des chaises en plastique, des matelas, des animaux et même des fours. Certains ont dit qu'ils avaient aussi des diamants en leur possession.

Avec Reuters

Catégorie
Photos
Cliquez sur les vignettes pour agrandir
Commentaires

voyant-medium-travaux-occultes.com.

Marabout médium pour le retour affectif de l'être aimé

Tel/whatsapp: +229 99 02 87 52

retour-affection.over-blog.com
Grand spécialiste du retour affectif de l'être aimé

JE SUIS UN GRAND SAUVEUR DANS LE MONDE ET EN AFRIQUE.
Je résous tous les problèmes même les cas les plus désespérés.
voici mes spécialités :
_Désenvoutement._Tarots divinatoires.
_Problèmes de femmes un d'homme.
_Problèmes de travail ainsi que d'argent..
_Rituel être amoureux de quelqu'un ou quelqu'une pour être heureux .
_Réussir sa vie en générale et être heureux éternellement
_Guérison de l’impuissance sexuelle
_Protège contre n'importe quel accident_Contre sorcellerie
_Avoir facilement de travail et briser totalement les chaîne de Chômage
_Etre aimer au travail par le directeur et les clients
_Avoir d’enfant et être heureux éternellement dans le couple
_Rituel de retour de vos partenaires quelque soit la duré de votre séparation.
_Rituel de chance pour tout vos problèmes de vie.
_La réconciliation de votre couple qui vous à quitté quelque sois la duré de votre séparation.
_Faire garder votre couple pour vous jusqu'à éternité de votre vie.
_Le grand retour d'affection de vos partenaire qui vous quitté quelque sois la duré de votre séparation.
_Avoir vite vos permis de conduit avec des rituels rapides.
_Avoir vite vos diplôme d'étude et réussit à tout les examens d'étude de fin d’année avec des rituels rapide .
_faire révenir un etre humain c'est rapide, avoir une bonne rélaction
Veuillez bien vouloir me contacter si vous êtes dans le besoin, je suis aussi prêt a vous aider quelque soit le problème que vous avez.
Grand Voyant Marabout

voici mes contacte
Tel/whatsapp: +229 99 02 87 52
tel: +229 99 02 87 52
Email:maitrefade@hotmail.com
https://www.voyant-medium-travaux-occultes.com/

Votre commentaire