Mikiliweb | Diasporas d'ici et d'ailleurs

Hommage : Jackson Babingui chante Jacques Loubelo

Publié le Lundi 27 Août 2018
Hommage : Jackson Babingui chante Jacques Loubelo

Il y a vingt et un ans, la chanson "Congo" de Jacques Loubelo, dans une voix chaude de soprano, était diffusée sur toute l’étendue du territoire national, essaimant des mots de concorde, de paix et de fraternité. Aujourd’hui, son interprétation par Jackson Babingui, dans un album intitulé "Tribute to Loubelo", scelle cet hymne à sa juste valeur dans l’hommage rendu à l’artiste disparu.

Jackson Babingui, artiste engagé au sommet de son art, avec maturité, revisite fidèlement l’essence musicale du répertoire riche et varié du vocaliste surnommé « Le Brassens congolais » et adulé dans tout l’ancien royaume Kongo. C’est un grand défi qu’il a osé prendre en interprétant dix reprises des refrains les plus célèbres de Jacques Loubelo et en lui consacrant un onzième titre en hommage.

Loin d’éclipser l’auteur, l’artiste-interprète, avec une version très proche, a réussi un tour de force en réunissant les voix talentueuses de toutes les générations d’un continent pour saluer l’immense œuvre de conscientisation par les textes de l’artiste disparu le 25 septembre 2013, à l’âge de 73 ans. Le résultat est palpable dans le contenu numérique de cet album, déjà disponible sur toutes les plates-formes de téléchargement. Pour l’heure, il a la particularité d’être en format Clé USB et non sous format CD.

Jackson Babingui, poly-intrumentiste formé à l’école de Biks, réussit son pari. En solo, avec sa voix mélodique de velours ou en compagnie d’artistes tels que Fredy Massamba dans "Ntima Luaka", Papa Wemba dans "Lisanga na biso", Zongo Soul ou Clotaire Douley, le travail est remarquable. De ces douces mélodies surgit la nostalgie de son pays, la République du Congo. Elle offre à l’artiste-interprète aux traits d’éternel adolescent, devenu Parisien il y a déjà un quart de siècle, ne laissant rien paraître des angoisses d’une âme tourmentée, une forte envie de renouer ainsi avec ses racines.

Rappelons que Jackson Babingui a participé entre 1989 et 1992 à de nombreuses aventures dans le domaine du gospel avec le groupe Les Anges de Brazzaville et le musicien Phil Foster. Il a également le grand mérite d’avoir accompagné, à la guitare basse, Rita Marley de passage à Brazzaville pour un concert de soutien au peuple de l’Afrique du Sud sous le joug de l’apartheid. A ce jour, il a à son actif, les albums “Tatamana”, “Wa”, un single avec le medley 242, puis “Bizaleli” sorti en 2012.

A écouter absolument !

file:///C:/Users/Alfred/Desktop/T2JL%20-%20Livret.pdf

https://www.facebook.com/profile.php?id=1226425574

Marie Alfred Ngoma

Catégorie
Photos
Cliquez sur les vignettes pour agrandir
Commentaires
Votre commentaire