Mikiliweb | Diasporas d'ici et d'ailleurs

Grands Prix Littéraires : 2021, une très bonne moisson pour l’Afrique et, surtout, pour le Sénégal

Publié le Mercredi 3 Novembre 2021
Grands Prix Littéraires : 2021, une très bonne moisson pour l’Afrique et, surtout, pour le Sénégal

On arrive presque à la fin des grands Prix Littéraires pour cette année 2021. L’Afrique a quasiment raflé la mise. Le Sénégal surtout.

Il y a eu le 07 octobre dernier le Prix Nobel de Littérature décerné au romancier tanzanien Abdulrazak Gurnah, auteur de dix romans dont « Paradise » et « Près de la mer », connu pour son écriture « empathique et sans compromis des effets du colonialisme ».

Quelques mois plus tôt, David Diop - qui figurait dans la première sélection du Goncourt 2021 avec son roman « La porte du voyage sans retour »(Seuil) -, se voyait attribuer l’International Booker Prize.

La semaine dernière, c’est un autre Sénégalais, une sommité des Lettres, Boubacar Boris Diop, à être couronné du Prix international de littérature Neustadt 2022, un prix annoncé par l’influent magazine littérature et de culture internationales de l’Université d’Oklahoma, World Literature Today. 

Enfin, ce 03 novembre 2021, cent ans après René Maran pour son roman Batouala, le prix Goncourt est revenu à un jeune prodige de seulement 31 ans, Mohamed Mbougar Sarr, pour son roman La plus secrète mémoire des hommes (Philippe Rey/Jimsaan).

Quelle grande moisson pour le Sénégal !

Entrecongolais.com

 

Catégorie
Photos
Cliquez sur les vignettes pour agrandir