Mikiliweb | Diasporas d'ici et d'ailleurs

Gabon : Un trader français prédit la chute du président « zombie » Ali Bongo

Publié le Mardi 23 Avril 2019
Gabon : Un trader français prédit la chute du président « zombie » Ali Bongo

Il n’y a visiblement pas que les citoyens gabonais qui s’inquiètent de l’état de santé d’Ali Bongo. Dans un document vidéo publié hier, Loic Abadie évoque les problèmes de santé d’Ali Bongo et ses probables conséquences pour la compagnie pétrolière Total Gabon. Présenté comme un président « zombie » et « dans un état semi-végétatif », Ali Bongo serait hors-jeu pour demeurer à la tête du Gabon. Le trader prédit même « un changement de régime dans un an ou deux » !

Les ennuis de santé d’Ali Bongo signent-ils la fin du régime d’Ali Bongo ? Dirige-t-il encore le Gabon ? Ces questions ont notamment été examinées lors d’une analyse rendue publique sur le site du trader Loic Abadie. La situation géopolitique du Gabon est jugée instable en raison des ennuis de santé d’Ali Bongo qui affolerait les marchés. Mais cette situation trouble n’affecterait aucunement les activités de l’entreprise pétrolière dans le pays, croit savoir ce trader.

Selon lui, l’aspect géopolitique du Gabon qui peut inquiéter les marchés financiers ne le devrait pas. Il décrit l’état de santé d’Ali Bongo en ces mots : « C’est un président en quelque sorte zombie ». Et pour cause, « Il a été victime d’une attaque cérébrale importante l’année dernière. Depuis on n'a plus trop de nouvelles de lui. Il fait des apparitions mais dans un état semi-végétatif ». Et l’expert de donner son verdict : « Il n’est pas en mesure de diriger réellement le pays. Il est probable que d’ici un an ou deux, on ait un changement de régime au Gabon ».

Se voulant tout de même rassurant face à cette situation géopolitique plutôt « instable » du Gabon, l’analyste a martelé aux investisseurs en bourse que même avec un changement de régime, la situation resterait favorable à Total Gabon. Car les options disponibles de l’après Ali Bongo, les choses iraient encore pour le mieux avec ces deux options probables. La première est greffée à l’opposition. Pour lui, « le principal opposant au Gabon qui est Jean Ping... est fortement lié à Total et à Total Gabon. Il est même plus favorable aux intérêts de l’entreprise que le président actuel », croit-il savoir. « L’autre option serait que ça soit le fils d’Ali Bongo [Nourredine Bongo, ndlr] qui prenne la succession. A ce moment là, ce serait la simple continuation de la situation actuelle au Gabon », prédit l’expert. Ce qui lui fait dire que « les problèmes de santé d’Ali Bongo et le changement de régime à venir au Gabon ne parait pas très inquiétants pour les activités de la société ». Voilà qui est dit à haute et intelligible voix !

Une analyse qui ne manquera pas de faire réagir la classe politique gabonaise actuellement divisée autour de la vacance de pouvoir d’Ali Bongo. Ce d’autant qu’ils donnent raison au groupe dit des 10 et à l’opposition qui ne cessent de douter des capacités d’Ali Bongo à demeurer au pouvoir après ses forts ennuis de santé. Encore plus que depuis trois semaines, Ali Bongo n’a plus été revu dans le pays.

Info241

 

Catégorie
Photos
Cliquez sur les vignettes pour agrandir