Mikiliweb | Diasporas d'ici et d'ailleurs

Gabon : plus de diffusion pour “France 2” pendant un an

Publié le Jeudi 23 Août 2018
Gabon : plus de diffusion pour “France 2” pendant un an

Au Gabon, la Haute Autorité de la Communication a décidé de frapper fort, sanctionnant la chaîne française France 2, pour une période d'une année.

Au Gabon, la Haute Autorité de la Communication, a frappé fort, très fort. En effet, si l’hebdomadaire Echo du Nord a reçu une interdiction de publication durant un mois pour ne pas s’être présenté à une convocation du régulateur, d’autres médias tels que Satcon, société de diffusion, ont été plus durement frappés. Ainsi, pour avoir piraté les chaînes câblées de beIN, celle-ci s’est vue retirer sa licence pour une période de trois mois.

Un documentaire mal perçu

Mais la sanction la plus lourde a été imposée à France 2. En effet, la chaîne a été pointée du doigt par la HAC pour avoir décidé de rediffuser un documentaire plutôt critique à l’encontre des Bongo. Assurant que ce documentaire était de nature à troubler l’ordre public, la HAC a estimé que France 2 avait effectivement commis un acte qualifié de répréhensible. Résultat, au Gabon, France 2 sera inaccessible sur une période d’un an.

Le clan Bongo, floué par la chaîne ?

Diffusé une première fois en juillet 2017, ce documentaire avait fortement choqué l’opinion puisqu’on y apprenait notamment que le clan Bongo percevait 18 % des revenus du groupement pétroliers de Total Gabon. Des vidéos ont également été tournées au cours desquelles nous pouvions voir le chef d’État diriger un orchestre londonien. Un documentaire qui a passablement énervé les plus intéressés. En effet, à l’époque de la première diffusion, le clan Bongo a assuré avoir été floué par les équipes techniques en charge de la réalisation du documentaire.

Florian Guénet

Catégorie
Photos
Cliquez sur les vignettes pour agrandir
Commentaires
Votre commentaire