Mikiliweb | Diasporas d'ici et d'ailleurs

Ecarté du sommet de Nsele, Sassou-Nguesso envoie un message à João Lourenço

Publié le Dimanche 9 Juin 2019
Ecarté du sommet de Nsele, Sassou-Nguesso envoie un message à João Lourenço

Le président angolais, João Lourenço, a reçu un message de son homologue du Congo Brazzaville, Denis Sassou Nguesso, jeudi à Luanda.

Le message a été transmis par le ministre congolais des Affaires étrangères et de la Coopération, Jean Claude Gakosso, qui a été reçu en audience par le chef de l'Etat. A l'issue de la réunion, le ministre congolais n'a fait aucune déclaration à la presse. Les deux pays, qui entretiennent des relations de coopération historiques, organisent des consultations régulières sur diverses questions d’intérêt bilatéral et régional.

La République du Congo assure la présidence tournante de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs depuis 2017. Elle comprend les pays suivants: Angola, République démocratique du Congo, Rwanda, Burundi, RCA, Ouganda, Kenya, Soudan, Sud-Soudan, Zambie et Tanzanie. .

La semaine dernière, les présidents angolais, João Lourenço, Rwanda, Paul Kagame, et la République démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, ont décidé, lors d'un sommet tripartite tenu à N'Sele, près de Kinshasa, de revigorer la CIRGL, de s'attaquer à l'émergence de groupes armés congolais et étrangers en RDC. Dans une déclaration lue par le ministre des Affaires étrangères, Manuel Augusto, les chefs d'État ont mis l'accent sur la question de la sécurité dans la sous-région. Les trois présidents ont jugé essentiel de renforcer les axes RDC, Angola et Rwanda dans un cadre dans lequel d'autres chefs d'État de la région devraient être inclus afin de freiner l'action des groupes armés, dont l'activité concerne non seulement la RDC, mais également des pays tels que Rwanda et autres. La décision de revigorer la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs en tant que plate-forme idéale pour résoudre les problèmes de sécurité de la sous-région vise à répondre aux groupes armés tels que les FAD.

Source : Site du gouvernement angolais

 

Catégorie
Photos
Cliquez sur les vignettes pour agrandir