Mikiliweb | Diasporas d'ici et d'ailleurs

Covid-19 : le Congo-Brazzaville lance (enfin) son premier respirateur

Publié le Samedi 6 Juin 2020
Covid-19 : le Congo-Brazzaville lance (enfin) son premier respirateur

Le Congo-Brazzaville vient de produire son tout premier respirateur, annonce Thierry Lézin Moungalla, ministre de la Communication et des Médias, porte-parole du gouvernement congolais.

C’est l‘œuvre d’un partenariat entre l’université publique Marien Ngouabi de Brazzaville, la Fondation congolaise pour la recherche médicale de la célèbre chercheuse Francine Ntoumi et l’entreprise Challenge Futura de l’ingénieur biotechnicien, Tsengue Tsengue. « Ce satané virus, qui monopolise toute notre énergie, est à l’origine du partenariat Université Marien Ngouabi-Fondation congolaise pour la Recherche Médicale- Société Challenge FUTURA afin de fabriquer le premier respirateur “made in Congo », peut-on lire sur le compte Twitter du ministre de la Communication et des Médias.

Utilisés en réanimation, les respirateurs artificiels sont des outils essentiels pour sauver des malades de la Covid-19 en détresse respiratoire. Le prototype fabriqué au Congo devrait, de l’avis de ses concepteurs, aider non seulement le Congo, mais aussi d’autres Etats à travers le monde à en bénéficier. Pour atteindre cet objectif, les concepteurs espèrent une participation massive des pouvoirs publics (ce qui est loin d'être gagné), en vue d’une production en série.

Pays pauvre, en dépit de ses inestimables ressources naturelles, le Congo-Brazzaville ne compte pourtant qu’une dizaine de respirateurs artificiels (cela reste à vérifier) pour une population de quelque 5 millions d‘habitants. Et pour ne rien arranger, un exemplaire coûte au moins 20 millions de francs CFA (environ 31 000 euros).

Depuis la déclaration d’un premier cas en mi-mars dernier, le coronavirus a déjà tué 20 Congolais sur 618 cas confirmés.

Entrecongolais avec Africanews

Catégorie
Photos
Cliquez sur les vignettes pour agrandir