Mikiliweb | Diasporas d'ici et d'ailleurs

Congo-B-Livre : les éditions MCN veulent promouvoir la littérature congolaise

Publié le Mardi 23 Juin 2020
Congo-B-Livre : les éditions MCN veulent promouvoir la littérature congolaise

Créées par l’écrivain Malachie Cyrille Ngouloubi, les éditions MCN sont une vision de son fondateur pour soutenir la publication d’ouvrages et la promotion d’auteurs congolais.

Dans le parcours de la publication d’une œuvre, trouver une maison d’édition est un réel défi auquel font face de nombreux écrivains. « Il n’est pas toujours aisé de publier rapidement son ouvrage, même lorsque le contenu est de qualité. Le dépôt de tapuscrit pour avis du comité de lecture met beaucoup de temps et recevoir la réponse dans les délais n’est pas toujours facile », témoigne Malachie Cyrille Ngouloubi, responsable de la maison d'édition MCN, qui doit sa dénomination aux initiales des noms de l’écrivain congolais.

Par ailleurs, il estime qu’à côté de cette difficulté, il y a des questions financières qui se posent surtout quand on est un jeune écrivain. Autant de contraintes qui font que certains écrivains, talentueux, ne rendent pas public certaines de leurs œuvres. Selon les propos de son fondateur, les Editions MCN veulent mettre en vitrine les forgerons des mots qui sombrent encore dans l’anonymat, faute de cadres nationaux de publication, à foison, de leurs productions, traces de mémoire à la postérité. A cet effet, la structure assure la publication d’ouvrages de toutes catégories : littérature, sciences, art, religion… et se propose d’accompagner les auteurs dans l’écriture de leurs œuvres, qu’importe le genre : poésie, nouvelle, roman, théâtre, essai, etc. « Nous voulons donner l’opportunité à tout le monde de vivre sa passion de l’écriture. Même le plus grand écrivain reconnu à l’international aujourd’hui a connu ses débuts quelque part à travers la publication d’un premier, d’un deuxième, d’un troisième manuscrit jusqu’à ce que sa plume séduise un très grand public », estime Cyrille Ngouloubi.

Consciente des contraintes de transport et logistique qui empêchent aux lecteurs et auteurs congolais de s’acquérir facilement et rapidement les publications locales, la maison d’édition souhaite pallier le problème d’importations. En parallèle, elle a noué des partenariats avec d’autres maisons d’édition étrangères pour la meilleure promotion, distribution et diffusion des productions congolaises dans d’autres pays.

Merveille Atipo pour Adiac

Catégorie
Photos
Cliquez sur les vignettes pour agrandir