Mikiliweb | Diasporas d'ici et d'ailleurs

Congo-B : à l'approche des fêtes de fin d'année, Pointe-Noire ne veut pas de "Gilets Jaunes" à la congolaise

Publié le Lundi 10 Décembre 2018
Congo-B : à l'approche des fêtes de fin d'année, Pointe-Noire ne veut pas de "Gilets Jaunes" à la congolaise

Les fêtes de fin d'année approchant, le directeur départemental de la police du Kouilou et de Pointe-Noire, Serge Pépin Itoua Poto, s'est adressé à ses troupes, ce lundi 10 décembre. Il leur a présenté l'opération Hypercut 2018, un plan de sécuritsation de la ville océane, au cas où certains seraient tentés d'enfiler un "Gilet Jaune" et de casser les boutiques de la capitale économique.  

Oui, dans le département du Kouilou, la situation sécuritaire "est relativement calme, apaisée et sous contrôle", s'est énorgueilli Serge Itoua Poto. Mais la période est propice à la casse, au grand banditisme, a-t-il atténué. Alors il faut rester vigilant. Ce faisant, les gros moyens seront déployés pour décourager ceux ou celles qui auraient envie de copier ceux des "Gilets Jaunes" qui saccagent Paris. Le nom de l'opération de sécurisation est explicite : Hypercut 2018« L’opération Hypercut 2018 comportera trois étapes, dont la première consiste à gérer, du 8 au 21 décembre, l’investigation et la stérilisation, il s’agit simplement aux chefs de secteur opérationnel d’exhumer les plans de riposte sectoriel. La deuxième étape est fixée du 22 décembre au 2 janvier, liée à la sécurisation des festivités de fin d’année avec deux grands moments dominants, à savoir du 24 au 25 décembre pour la Nativité du christ et du 31 decembre  au 1er  janvier pour la Saint-Sylvestre. La troisième sera du 2 au 5 janvier, fondée sur le désengagement.  Conformément à ces étapes, il y aura des dispositifs qui seront mis en place dont le premier sera le renseignement, le second la lutte contre le grand banditisme, la délinquance sur la voie publique, l’ordre public, la réserve opérationnelle. Ainsi, nous devrons offrir à la population une force publique non tracassière et réellement républicaine », a-t-il signifié, rapporte l'agence d'information Adiac. "

"Un vrai plan de guerre pour sécuriser Pointe-Noire", lâche un officier de Police, avant d'ironiser : "Les Gilets Jaunes inspireraient-ils les Pontenégrins ? Trêve de plaisanterie ! Nous savons tous que le Congo est une cocotte-minute..." 

Entrecongolais.com 

Catégorie
Photos
Cliquez sur les vignettes pour agrandir
Commentaires
Votre commentaire