Mikiliweb | Diasporas d'ici et d'ailleurs

Congo-B : Jean-Jacques Bouya vous présente l’Université Denis Sassou-Nguesso

Publié le Jeudi 25 Juin 2020
Congo-B : Jean-Jacques Bouya vous présente l’Université Denis Sassou-Nguesso

Comme toute œuvre de Sassou et de son ministre (qui rêve de lui succéder : nous y reviendrons) des Grands Travaux, elle est bâtie sur du sable, cette Université Denis Sassou-Nguesso. Non seulement elle menace de s’écrouler, mais elle a englouti des milliards et aurait dû ouvrir ses portes en 2016. Quatre ans plus tard, rien n’est sûr… Comme d'habitude !

Faute de moyens, le projet ne peut aboutir, et ce constat, même si le ministre de l’Aménagement du territoire et des Grands travaux, Jean Jacques Bouya, semble le nier, ne fait aucun doute. Ce jeudi 25 juin, le Haussman congolais en minuscules, le foireux, a visité son chantier, son éternel chantier, à Kintélé dans la périphérie de Brazzaville. Disons qu'il n'était pas mécontent pas de lui, il a estimé que les travaux ont assez avancé. En même temps il n'était sûr de rien. « Si l’effort financier est maintenu, d’ici à septembre ou octobre, ces bâtiments seront rendus disponibles », a-t-il balancé dans un éclat de désespoir. Bouya sait pourtant que ça n’est pas vrai, si le Congo est incapable de lutter contre la pandémie de la Covid-19, il ne peut avoir les moyens de financer un projet d’une telle envergure, à moins qu’il ne sorte l’argent de sa propre poche – et l’argent, il en a. Paraît-il que c’est un projet éminemment important pour Sassou ! Normal, l'homme des actions abstraites veut laisser une trace sur cette terre. Mais en-a-t-il envie ? Car quand il a envie, ça se voit, ça se sent. Il met les moyens sur la table. On l’a vu pour la construction de l’hôpital Edith Lucie Bongo à Oyo, même si les travaux ont lambiné.

Bon!... Puisque Jean Jacques Bouya fait feu de tout bois, puisqu’il passe tous les jours à la télé pour parler de ses réalisations à minima, pour ne pas dire fictives, accordons-lui un dernier crédit. En septembre ou octobre, pour reprendre ses volontés, la plus grande université du Congo accueillera 30000 étudiants. Et si cela ne se fait pas, on le lui rappellera. Il ne dira pas une énième fois que « les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent »…

Entrecongolais.com 

Catégorie
Photos
Cliquez sur les vignettes pour agrandir