Mikiliweb | Diasporas d'ici et d'ailleurs

Congo-B-Assemblée nationale : l’état d’urgence sanitaire prorogé pour la sixième fois

Publié le Mercredi 29 Juillet 2020
Congo-B-Assemblée nationale : l’état d’urgence sanitaire prorogé pour la sixième fois

Compte tenu de l’augmentation constante des cas positifs au Covid-19, la chambre basse du parlement a prorogé à nouveau, le 28 juillet, à la demande du gouvernement, l’état d’urgence sanitaire pour un délai de vingt jours à compter du 30 juillet.

C’est le sixième état d’urgence sanitaire prorogé depuis le confinement total. Il couvre, cette fois-ci, la période allant du 30 juillet au 18 août prochain. Cette prorogation est l’une des stratégies adoptées par le gouvernement pour mieux renforcer la lutte contre la pandémie de Covid-19 qui continue de sévir dans le pays.

Approuvé à l’unanimité par les députés, le texte de loi y relatif vient en appui du décret publié lors du confinement total, règlementant l’organisation et le fonctionnement de l’état d’urgence sanitaire.

Ce décret précise que l’état d’urgence sanitaire est décrété par le président de la République, en conseil des ministres, qui en informe la nation par un message. Il couvre une durée maximale de vingt jours, mais peut être prorogé par le Parlement, à la demande du gouvernement.

L’état d’urgence, rappelle la même loi, est organisé et piloté par l’autorité civile, en cas de menace à l’ordre public, de péril réel ou imminent, résultant des évènements graves, tels que la pandémie, les catastrophes naturelles ou autres évènements sociaux malheureux de grande ampleur.

Il diffère de l’état de siège, qui lui, est décrété en cas de menace étrangère ou d’une insurrection armée. Celui-ci est dirigé exclusivement par l’autorité militaire. Défendant le texte de loi, le ministre de la Justice, des droits humains et de la Promotion des peuples autochtones a souligné que cette nouvelle autorisation permettra au gouvernement de renforcer les stratégies de riposte en vue de briser la chaîne de contamination dans le pays et réduire le nombre d’infections.

« La Constitution dispose que l’état d’urgence ne peut dépasser vingt jours. Celui-ci, en cours, s’expire le 29 juillet, pour poursuivre la lutte contre la pandémie de coronavirus, il était normal que le gouvernement ait pris cette  nouvelle autorisation, afin de prendre d’autres mesures complémentaires permettant de bien gérer la crise », a précisé Aimé Ange Wilfrid Bininga.

Rappelons que le Congo a atteint, à ce jour, plus de 3000 cas confirmés de Covid-19.

Firmin Oyé pour Adiac

Catégorie
Photos
Cliquez sur les vignettes pour agrandir