Mikiliweb | Diasporas d'ici et d'ailleurs

Alerte-Sénégal : le rappeur congolais Martial Panucci «séquestré» à l’aéroport (Smockey)

Publié le Mardi 15 Décembre 2020
Alerte-Sénégal : le rappeur congolais Martial Panucci «séquestré» à l’aéroport (Smockey)

Le rappeur d'origine congolaise Martial Panucci est « séquestré malgré lui par les autorités aéroportuaires sénégalaises depuis 4 jours », selon le rappeur Serge Bambara alias Smockey, un cadre du mouvement burkinabè, le Balai Citoyen, ce 15 décembre 2020.

« ALERTE : le rappeur militant Martial Panucci invité officiel de la deuxième rencontre des mouvements citoyens à Dakar « UPEC 2020″ est actuellement séquestré malgré lui par les autorités aéroportuaires sénégalaises depuis 4 jours », a écrit Smockey sur sa page facebook.

Le détenteur de la distinction des Koroa Musics Award, le prix du Meilleur rappeur du continent en 2011, « demande qu’à défaut de lui (Panucci) permettre d’assister à la rencontre, qu’on lui permette de rentrer dignement sur sa terre d’accueil d’où il est parti, le Burkina Faso ».

L’activiste et panafricaniste Smockey, connu pour son langage de vérité vis-à-vis des acteurs politiques, estime dans son texte que « l’Afrique ne doit plus faire cela aux Africains ». « Le véritable panafricanisme se trouve simplement là, ne cherchons pas plus loin », soutient le co-fondateur du mouvement « Le Balai Citoyen » qui a été actif dans les manifestations ayant balayé le régime (27 ans) de l’ex-président Blaise Compaoré.

Martial Panucci, artiste rappeur-activiste et poète urbain africain, originaire du Congo Brazzaville, membre et cofondateur du mouvement citoyen Ras-Le-Bol, vit en exil au Burkina Faso depuis 2016. Littéraire de formation, Martial Panucci a publié en 2016, au Congo, un recueil de poèmes intitulé « Le Poids des maux ». Inspiré par des artistes et groupes de rap français comme Kery James, IAM ou encore Arsenik, Martial Panucci est connu pour son engagement politique qui l’avait conduit à sortir, en mai 2017, le sigle : « Le Congo va mal ».

Par Bernard BOUGOUM pour WakatSéra

Communiqué de l'ACB-J3M

A l'attention des autorités du Sénégal,

L'association Actions pour le Congo-Brazzaville avec Jean Marie Michel Mokoko-France (ACB-J3M) exprime sa plus grande préoccupation sur la séquestration de l'artiste congolais, Martial PA'NUCCI, à l'aéroport Blaise Diagne du Sénégal depuis le 12 décembre 2020.

Originaire du Congo-Brazzaville et exilé au Burkina Faso depuis plus de trois ans, M. PA'NUCCI se rendait au Sénégal pour participer aux activités de l'Université Populaire de l'Engagement Citoyen (UPEC) prévues du 14 au 16 décembre 2020. Malheureusement, à son arrivée à l'aéroport, il a été arrêté au motif farfelu de « menace à l'ordre de l’État du Sénégal ». Il est donc séquestré avec impossibilité de sortir de l'enceinte de cet aéroport. Il a juste eu le temps de donner un bref signal vidéo via les réseaux sociaux (facebook) relatant sa séquestration. Depuis, ce dernier ne manifeste plus de signe de vie : étrangement, il n'est plus joignable par téléphone.

Cette arrestation surprend l'ACB-J3M qui a toujours considéré le Sénégal comme un modèle de démocratie en Afrique francophone. Elle porte atteinte aux libertés fondamentales des citoyens, y compris des étrangers en séjour temporaire sur son territoire.

Ainsi, l'association ACB-J3M demande aux autorités sénégalaises de libérer l'artiste rappeur M. PA'NUCCI pour qu'il aille participer au forum d'une part, et qu'il regagne son pays d'exil, le Burkina Faso, d'autre part.

Fait à Paris, le 15 décembre 2020

Président de l'ACB-J3M-France

Docteur Thierry-Paul IFOUNDZA

 

 

 

Catégorie
Photos
Cliquez sur les vignettes pour agrandir