Mikiliweb | Diasporas d'ici et d'ailleurs

RDC : l’opposition rejette la machine à voter

Publié le Jeudi 12 Avril 2018
RDC : l’opposition rejette la machine à voter

L’opposition congolaise a rejeté, mercredi, l’usage de la machine à voter lors des élections du 23 décembre 2018 et exige un audit externe du fichier électoral rendu public le 09 avril dernier par la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

Dans une déclaration signée par ses principaux leaders, l’opposition invite avec insistance la CENI à abandonner ce projet d’usage de la machine à voter. Selon elle, le gouvernement sud-coréen, pays d’origine de la machine, et la commission électorale de ce pays soulèvent eux-mêmes « des risques de fraude à grande échelle liée à l’utilisation de la machine à voter proposée par l’entreprise privée Miru System ».

Ce faisant, les opposants invitent le même gouvernement de Corée du Sud à « faire annuler le contrat liant Miru System à la CENI conclu sur fond de graves suspicions de corruption ».

L’opposition dénonce également le détournement qui caractérise la commande des machines à voter, soulignant qu’il n’existe aucune ligne budgétaire dans la loi des finances 2018 relative à l’achat desdites machines.

Le Procureur général de la République est, quant à lui, invité à ouvrir une information judiciaire d’autant plus qu’une machine qui coute en réalité 400 USD est achetée par la CENI à près de 1.500 USD.

A propos du fichier électoral publié le vendredi 06 avril, l’opposition dénonce « le caractère peu sérieux du travail de la CENI et le nombre excessivement élevé de doublons détectés et l’enrôlement irresponsable des bébés et enfants dénotant une tentative de tricherie en amont ». Aiussi invite-t-elle à son audit externe.

Avec Apa

Catégorie
Photos
Cliquez sur les vignettes pour agrandir
Commentaires

DANS LES LOIS DE LA NATURE « LES GROS POISSONS ONT TOUJOURS MANGÉ LES PETITS POISSONS, C'EST LA RÈGLE - IL APPARTIENT A CHAQUE GROUPE D’ESPÈCES D'ADAPTER SES STRATÉGIES DE SURVIE ».

ET SI LE GROUPE PÉTROLIER FRANÇAIS « TOTAL » A VOLÉ LE PÉTROLE CONGOLAIS – ET QU’EST-CE QUE CA PEUT FAIRE ? PUISQUE LES DIRIGEANTS CONGOLAIS DU NORD AU SUD ET DE L’EST A L’OUEST N’ONT PU DÉFENDRE DIGNEMENT LES INTÉRÊTS DE LEUR PEUPLE ET DU PAYS…

LE DICTATEUR SASSOU NGUESSO ET LE PRÉSIDENT PASCAL LISSOUBA AINSI QUE LEURS GOUVERNEMENTS SUCCESSIFS SONT TOUS RESPONSABLES ET COUPABLES DE LA SPOLIATION DES RESSOURCES PÉTROLIÈRES DU CONGO BRAZZAVILLE PAR LES GROUPES PÉTROLIERS FRANÇAIS « TOTAL » ET ITALIENS « ENI » ET POURQUOI ?

« DANS UNE ORGANISATION QU’ELLE SOIT ETAT, ENTREPRISE OU ASSOCIATION, LORSQUE Y A UN DYSFONCTIONNEMENT, C’EST CEUX OU CELLES QUI SONT EN CHARGE DU BIEN COMMUN OU A LA TÈTE DE L’ORGANISATION QUI SONT RESPONSABLE ET COUPABLE A LA FOIS.

EN SOCIÉTÉ ET DANS LA CIVILISATION, ON PARLE DE CHAÎNE DE COMPLICITÉ ET DE RESPONSABILITÉ ET VOIRE D'ASSOCIATION DE MALFAITEURS ET D'IRRESPONSABILITÉ POLITIQUE ET ECONOMIQUE STRATÉGIQUE » ISIDORE AYA TONGA https://www.youtube.com/watch?v=RWAznz7Yg7g

Votre commentaire