Mikiliweb | Diasporas d'ici et d'ailleurs

Poésie de chez nous : TOUS DES VAINCUS

Publié le Samedi 22 Juillet 2017
Poésie de chez nous : TOUS DES VAINCUS

Sur cette aimante et chaleureuse terre tropicale, 

Qui nous ouvre sans retenue ses protectrices ailes, 

Branches émanant d'un même tronc, 

Nous avons grandi, partagé nos dons. 

Aussi loin que remontent nos souvenirs respectifs, 

Nous avons baigné dans la même culture. 

Hier encore, alors que se manifestaient les premières lueurs du renouveau, 

De concert, nous avons imaginé, pensé le monde nouveau. 

Voici que sans même avoir posé la première pierre de notre édifice, 

Trahis par l'ego, l'incompétence, victimes du désir immodéré de puissance, 

Nous avons détruit sans vergogne l'essentiel : L'AMOUR, 

Transformant nos beaux projets en véritable cauchemar. 

Pour longtemps, hypothéqué se trouve désormais notre devenir. 

Dans cette connerie, rien que des vaincus, point de vainqueurs. 

Le doigt restant, s'il en reste, ne saura laver le visage, 

Qui finira par s'encrasser, renvoyant une cruelle image. 

Devant tant de laideur idiotement fabriquée, 

Le bonheur rêvé s'enfuira à grandes enjambées. 

Quel gâchis, quelle sottise, quelle irresponsabilité, quelle inconscience, 

Transformer sans cesse toute manifestation vitale en mortelle errance. 

Depuis des siècles, la souffrance est notre compagne fidèle, inique. 

Depuis toujours les autres en seraient les responsables uniques. 

Mais la dramatique présente dont nous sommes pour l'essentiel les auteurs et les acteurs, 

Ne nous renvoie-t-elle pas à notre part de responsabilité, ce joyau libérateur ? 

L'autre, aussi diabolique soit-il, demeure un bouc-émissaire. 

En chacun sont tapis les causes de tout malheur. 

En chacun résident les voies royales de la dignité. 

Et si enfin, pour notre droit aliénable à la vie, nous nous ouvrions à la responsabilité !

Donatien Kivouvou

Catégorie
Photos
Cliquez sur les vignettes pour agrandir
Commentaires
Votre commentaire