Mikiliweb | Diasporas d'ici et d'ailleurs

Lu pour vous: Kim II Sung, Soleil éternel de l’humanité

Publié le Jeudi 6 Juillet 2017
Lu pour vous: Kim II Sung, Soleil éternel de l’humanité

Plus de vingt ans nous séparent du décès du Président Kim Il Sung(1912-1994), fondateur de la Corée socialiste. Cependant, il reste inoubliable dans le cœur d’un grand nombre de gens du monde.

Il a mis son énergie entière au service du Parti, de la révolution, de la patrie et du peuple jusqu’au dernier moment de son existence. Il a décédé à son bureau à 2 heures du 8 juillet 1994 suite à une maladie subite.

Quand on se souvient de lui, on pense tout d’abord à son visage rayonnant et affectueux. N’importe quand et où qu’il soit, il esquissait un large sourire. Dans la campagne, il s’entretient à coeur ouvert avec les paysans, le visage d’un sourire doux. Et dans les usines, il se renseignait tout d’abord sur la vie des ouvriers, à visage souriant. Quand il rencontrait des cadres qui n’avaient pas accompli comme il fallait leurs tâches et qui, le coeur embarrassé, ne savaient pas où donner de la tête, il les convainquait en détails de leurs erreurs, le sourire aux lèvres.

Il embrassait cordialement même ceux qui avaient commis des crimes devant l’Etat et le peuple et les remettaient sur la voie correcte.

Le sourire radieux du Président qui rendait paisible et joyeux le coeur de son interlocuteur était 1’expression de son amour sincère pour l’homme et de sa bonté extraordinaire. Grâce à cette qualité remarquable, il se montrait toujours affable envers les hommes bien qu’il surmonte des épreuves et difficultés inimaginables en supportant toute tristesse et toute douleur, lors de sa conduite de la révolution coréenne de longues années

Traiter cordialement les hommes toujours avec un large sourire et les soigner avec une affection fraternelle, voilà la qualité extraordinaire propre au Président Kim Il Sung.

Celui-ci esquissait toujours un sourire lorsqu’il rencontrait les Coréens du Sud, la diaspora coréenne et les étrangers. Il les traitait cordialement sans aucune façon. On était fasciné tout de suite par cette personnalité.

« J’ai rencontré les chefs d’Etat de nombreux pays. Mais ce n’est qu’avec le Président Kim Il Sung que je m’entendais amicalement sitôt après ma rencontre avec lui. » C’est la parole de Josif Bruz Tito, Président de l’Yougoslavie, un des fondateurs du mouvement des non-alignés. Dans la mesure du possible, Tito ne visitait guère un pays étranger. Mais malgré à son âge de 85 ans, il visita la RPDC, très éloignée de son pays. Voilà un exemple typique qui montra l’affinité étroite de Kim Il Sung.

On était complètement fasciné de la qualité de Kim Il Sung si l’on l’a rencontré en transcendant les idées et idéaux, les opinions politiques et les croyances religieuses.

Le président du petit comité d’Asie-Pacifique de la commission diplomatique de la Chambre des représentants étasunienne, visita pour la première fois Pyongyang comme politicien des Etats-Unis, pays ennemi de la RPDC. Il fut reçu en audience par le Président Kim Il Sung et dit:

«Le Président Kim Il Sung s’entretient avec moi toujours en souriant et j’en reçois une impression que Kim Il Sung a un bon coeur. »

Selik Herisson, responsable d’une équipe de chercheurs de la Fondation pour la paix internationale Carnegie, Etats-Unis, affirma : «Le Président Kim Il Sung, doux, est un homme très séduisant.

Si l’on me permet de lui donner une appréciation, je voulais dire qu’il est plein d’humanité.»

Jimmy Carter, ex-président américain, qui visita en 1994 la RPDC, dit : « J’étais très touché par le Président Kim Il Sung. Comme il est simple et modeste, mes entretiens avec lui ont réussi. »

Billy Graham, ancien leader de la religion américaine, affirma que tous ceux qui été reçus en audience par la Président Kim Il Sungpouvaient nettement savoir sa douce nature humaine.

Luise Rinser, écrivain en vue d’Allemagne, fascinée entièrement par lui, visitait la RPDC Presque chaque année.

Elle loua : « Le Président Kim Il Sung est un être divin indépendamment de son désir ou non. »

Kim Il Sung rencontre, depuis la libération de la Corée (août 1945) de l’occupation militaire japonaise jusqu’à la dernière période dans sa vie (juillet 1994), plus de 70 000 étrangers de diverses couches sociales de 136 pays dont les leaders de parti et les chefs d’Etat.

Ils étaient unanimes à le louanger, car Kim Il Sung, doué d’une qualité excellente, avait une pensée extraordinaire, exerçait une direction éminente.

L’image affectueuse du Président Kim Il Sung sera gardée à jamais, très précieusement dans le cœur de nombreux peuples.

Source : ACI

Catégorie
Photos
Cliquez sur les vignettes pour agrandir
Commentaires
Votre commentaire