Mikiliweb | Diasporas d'ici et d'ailleurs

Législatives à Brazzaville : un dépouillement préhistorique

Publié le Lundi 17 Juillet 2017
Législatives à Brazzaville : un dépouillement préhistorique

Faute d'électricité à l'hôtel de ville, c'est avec des lampes torches que le dépouillement des bulletins de vote a été effectué. Lisez cet article des Échos du Congo Brazzaville.

Le dépouillement des urnes a eu lieu dans un climat de déception et d'agacement. A peine le vote achevé, le dépouillement après le premier tour des scrutins législatif et local, couplés pour la première fois a enfin démarré dimanche soir mais dans des conditions difficiles dans plusieurs bureaux de vote de Brazzaville, précisément dans le bureau de l’hôtel de ville.

Manque de l’électricité. Pour procéder au décompte, les membres se servaient des lampes- torches.

Aucun incident majeur n'a été signalé en fin de journée malgré des retards de plusieurs heures parfois, dans le début des opérations de vote dans la quasi-totalité des bureaux installés dans la capitale pour des raisons d’ordre organisationnel.

Quelque deux millions d'électeurs congolais étaient appelés aux urnes dimanche 16 juillet pour le premier tour des législatives et pour des élections locales à un seul tour.

La journée électorale s'est déroulée dans le calme en dépit de quelques incidents à Poto-Poto et au nord du pays (Kelé, Ewo, Ouesso).

Germains Mapanga

Catégorie
Photos
Cliquez sur les vignettes pour agrandir
Commentaires
Votre commentaire