Mikiliweb | Diasporas d'ici et d'ailleurs

Journée internationale de la démocratie : le Congo s’emploie à renforcer les valeurs de paix et de stabilité sociale

Publié le Mercredi 20 Septembre 2017
Journée internationale de la démocratie : le Congo s’emploie à renforcer les valeurs de paix et de stabilité sociale

La journée internationale de la démocratie célébrée, le 15 septembre de chaque année, a été placée sous le thème : « la démocratie et la prévention des conflits ».

Au Congo, le deuxième secrétaire de l’Assemblée nationale, Joseph Kignoumbi Kia Mboungou, à qui revenait la charge de délivrer la déclaration du parlement congolais y relative, a indiqué que cette thématique met en évidence la nécessité de renforcer les institutions démocratiques dans le but de promouvoir la paix, la sécurité et la stabilité dans le monde.

« Le Congo a emprunté très tôt le chemin de la démocratie, en privilégiant avant tout le dialogue comme seul moyen de règlement de conflits et de déchirures sociales. Pour preuve, les appels du président de la République à Ntoumi pour qu’il participe, aux côtés de tous les Congolais, dans la concorde et l’harmonie, à la construction du pays », a-t-il déclaré.

L’orateur a rappelé, en outre, que la démocratie est un idéal de valeurs communes qui se traduit par la mise en place et l’existence d’institutions représentatives de toutes les couches sociales. Notre parlement, a-t-il renchéri, cœur de la démocratie, est composé des représentants issus de toutes les classes sociales, de toutes les ethnies sans distinction aucune de sexe, de religion et de philosophie politique.

Par ailleurs, Joseph Kignoumbi Kia Mboungou a noté que préserver la paix et la stabilité implique, a-t-il insisté, un profond engagement en faveur de la démocratie, du renforcement de la société civile, de l’autonomisation des femmes et du respect de l’Etat de droit. La démocratie, a-t-il insisté, n’est pas l’affaire d’initiés et des privilégiés ; mais elle est l’affaire de tous par tous.

« …la démocratie bien qu’elle ouvre les portes de la liberté au sens large du mot n’est pas synonyme d’anarchie tout comme elle récuse toute ingérence extérieure. Le désordre, les dérives sociales de toute nature, la chienlit, les appels incessants à la révolte et à la rébellion ne font pas bon ménage avec la démocratie qui, selon les dires d’un célèbre penseur, est le moins mauvais des régimes. L’histoire de notre pays a beaucoup souffert des soubresauts causés à chaque fois par les forces négatives en rupture avec les principes et valeurs démocratiques », a-t-il conclu.

Notons que la journée internationale de la démocratie a été instituée en 2007 par l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations unies, à la suite de l’adoption de la déclaration universelle sur la démocratie, par les parlements membres de l’Union interparlementaire, lors de sa 98e conférence tenue au Caire en Egypte, du 11 au 16 septembre 1997.

Roger Ngombé (Africatime)

Catégorie
Photos
Cliquez sur les vignettes pour agrandir
Commentaires
Votre commentaire