Mikiliweb | Diasporas d'ici et d'ailleurs

Ferréol Gassackys :« La diaspora congolaise doit être mieux représentée au Parlement »

Publié le Dimanche 11 Février 2018
Ferréol Gassackys :« La diaspora congolaise doit être mieux représentée au Parlement »

Ancien Commissaire général du Fespam Festival panafricain de musique), actuellement député du PCT (Parti congolais du travail) dans la circonscription de Poto-Poto 3, Ferréol Gassackys estime que la violence inter-congolaise a atteint son paroxysme. Interview.

Pour vous, la violence inter-congolaise a atteint un point de non-retour. Pour quelles raisons ?

Ferréol Gassackys : je ne vais pas vous rappeler qu’il y a ici à Paris le phénomène des Combattants et que les Congolais combattent ou violentent les Congolais. Je peux comprendre la grogne, la contestation, mais je ne peux comprendre cette violence inter-congolaise. Non, la violence, quelle qu’elle soit, est injustifiable.

Que préconisez-vous alors pour tenter de l’endiguer ?

FG : en tant que Rapporteur de la Commission Affaires étrangères, Coopération et Congolais de l’étranger, ce sujet me préoccupe au plus haut point. Aussi pensé-je qu’il faille privilégier le dialogue, après une année de vives tensions politiques dans notre pays. Oui, nous devons trouver des passerelles adéquates entre le Congo et ses diasporas. Evidemment, cela passe par une bonne représentation de ces diasporas au Parlement.

Cela signifie la création des circonscriptions des Congolais de l’étranger…

FG : vous avez tout compris. Les diasporas congolaises, je le répète, doivent être mieux représentées au Congo, à l’instar de la diaspora malienne. Nous devons donner aux diasporas congolaises les possibilités de s’exprimer et d’être entendues.

Avez-vous les moyens de votre ambition?

FG : c'est parce que nous n'osons pas que les choses sont difficiles. Osons un pas vers la diaspora, les diasporas congolaises.

Propos recueillis par Christian Martial Poos  

Catégorie
Photos
Cliquez sur les vignettes pour agrandir
Commentaires
Votre commentaire