Mikiliweb | Diasporas d'ici et d'ailleurs

Coopération, malversations financières, paix et sécurité en vedette dans la presse congolaise

Publié le Lundi 8 Octobre 2018
Coopération, malversations financières, paix et sécurité en vedette dans la presse congolaise

Les journaux congolais de ce lundi traitent essentiellement de la coopération entre le Congo et l’Union Européenne et du processus de pacification dans le département du Pool (sud).

« Coopération : nouvelles perspectives entre le Congo et l’Union Européenne », annoncent Les dépêches de Brazzaville. Le quotidien national renseigne que « la ministre en charge du Plan, Ingid Ebouka Babackas et le représentant de l’Union Européenne au Congo, Raul Mateus Paula, ont évoqué, le 4 octobre à Brazzaville, les nouveaux axes de coopération Congo-U.E liés aux priorités du Plan national de développement 2018-2022 », avant de préciser que « ces axes concernent, entre autres, la certification de bois, le développement des filières agricoles et des infrastructures ».

Le journal Les dépêches de Brazzaville aborde aussi la question de la paix et de la sécurité dans le Pool et souligne que « la Commission ad hoc mixte issue de l’accord de cessez-le-feu et de cessation des hostilités du 23 décembre 2017 a révélé le 5 octobre dernier que 5665 ex-combattants ont été identifiés et 8007 armes ramassées près de deux mois après le lancement de l’opération de ramassage des armes et de munitions ainsi que de l’identification et le recensement des anciens rebelles dans le Pool qui sort de deux ans de conflits armés ».

Pour sa part, Epanza Makita se pose une question : avec « 8007 armes ramassées dans le Pool, le Pasteur Ntumi et ses ninjas-nsiloulou se sont-ils débarrassés de toutes leurs armes ? »

En outre, Epanza Makita et Sel-piment se font l’écho des détournements de fonds dans certains départements ministériels du Congo. Epanza Makita, informant d’un détournement de plus de 55 millions F CFA au département de l’Enseignement technique, professionnel et de la formation qualifiante que dirige Antoine Nick Filla de Saint Eudes, affirme que « ce dernier a la corde au cou ».

De son côté, Sel-piment rapporte « un scandale financier (au ministère de) l’Economie forestière. 4 à 13 milliards F CFA seraient détournés par la ministre Rosalie Matondo, informe le journal, précisant que l’information émane des responsables l’Inspection générale d’Etat qui étaient en mission dans ce département ministériel.

Avec Apa

Catégorie
Photos
Cliquez sur les vignettes pour agrandir
Commentaires
Votre commentaire