Mikiliweb | Diasporas d'ici et d'ailleurs

Congo : la vie de l’artiste-musicien Youlou Mabiala en danger

Publié le Vendredi 25 Août 2017
Congo : la vie de l’artiste-musicien Youlou Mabiala en danger

La vie d’artiste n’est pas une sinécure.

Si l’on n’y prend pas garde, la vie du compositeur Youlou Mabiala, auteur, entre autres, de Carte postale, Mamou , Loufoulakari, pourrait vite basculer dans l’horreur.

En soins intensifs, depuis des années, après un accident cardio-vasculaire, l’ancien chanteur de L’OK Jazz, puis patron des Kamikazes Loninguisa, est dans l’incapacité de se mouvoir. Or, sa compagne, Hélène MbongaMakiese, fille du Grand-Maître de la rumba congolaise, Franco Luambo Makiadi, souhaite, absolument, le faire venir à Kinshasa. La raison avancée par celle-ci : le Président Kabila souhaite le décorer.

Mais l’argument ne passe pas aux yeux de la famille de Youlou Mabiala. Pour Noëlle Bakékolo, sa sœur cadette, il s’agit, ni plus ni moins, d’une stratégie qui consiste à contrôler la pension du patient Youlou Mabiala. « Hélène Mbonga est coincée à Kinshasa, faute de titre de séjour, du coup elle pense que l’argent que recevrait mon frère, lui échappe. Non seulement elle le harcèle tous les jours au téléphone, mais elle veut que Youlou Mabiala aille à Kinshasa recevoir une médaille présidentielle » explique Noëlle Bakékolo.

Vérification faite à l’Ambassade de la RDC (République démocratique du Congo) à Paris, et auprès de la présidence, cette idée n’existe que dans la tête de la fille de Franco Luambo Makiadi. « Après le prétexte de la décoration, jusqu’où peut-elle aller pour contrôler la pension de 600 à 700 euros que perçoit Youlou Mabiala pour ses soins ? Elle pourrait même lui suggérer d’aller ressusciter Ok-Jazz. C’est ignoble ! » peste la sœur cadette du célèbre artiste. « Je ne veux pas que le pire arrive à mon frère » redoute Noelle Bakékolo.

Du reste, le titre de Séjour de Youlou Mabiala a expiré depuis 2011. Hélène Mbonga sa compagne, avec laquelle le compositeur d’ Emankélé vivait dans l’Essonne, n’avait pas jugé utile de le renouveler, Dieu seul sait pour quelles raisons. « Si mon frère se résout à se rendre à Kinshasa comme cela semble se dessiner, ce sera la bérézina  »conclue la petite-sœur de l’ancien membre des Trois frères.

Entrecongolais.com

Catégorie
Photos
Cliquez sur les vignettes pour agrandir
Commentaires
Votre commentaire