Mikiliweb | Diasporas d'ici et d'ailleurs

Congo-Diaspora-Religion : Alphonse Taty Mboumba, un prêtre globe-trotter

Publié le Mardi 5 Septembre 2017
Congo-Diaspora-Religion : Alphonse Taty Mboumba, un prêtre globe-trotter

Le nouveau curé de Sannois dans le département du Val-d’Oise en France écume les paroisses. Un véritable globe-trotter de la foi.

C’est un dimanche pas comme les autres. Ce 03/09, à 10h, en l’église de Sannois, les fidèles sont venus nombreux à la cérémonie d’installation du nouveau curé de la ville. Il y a aussi une forte délégation venue du Congo. Parmi les membres qui la composent, le Recteur du Séminaire de Loango, Raphaêl Nzaou – Ya Titi pour les intimes – et l’évêque de Pointe-Noire, Mᵍʳ Miguel Angel Olaverri Arroniz.

« Nous sommes ravies d’avoir un nouveau curé », s’exclament trois habitantes de la ville. L’évêque de Pointe-Noire, lui, est tout simplement fier du parcours de celui qu’il connaît depuis des décennies. « Oui, je le connais depuis longtemps. Et pour cause : Alphonse Taty Mboumba est du diocèse de Pointe-Noire, il est ici en contrat « fidei-donum », dit-il sans se départir de son sourire.  

Le Père Taty, comme on l’appelle, est originaire du Congo-Brazzaville mais connait bien la vie paroissiale française. Voire européenne. « Je suis natif de Pointe-Noire, une ville située en République du Congo-Brazzaville. De mon entrée au petit séminaire de Loango, à l'âge de 15 ans, jusqu'à mon ordonnément en prêtrise, en 1985, j'ai figuré parmi les toutes premières générations à avoir reçu ce titre au diocèse de Pointe-Noire. Dans le cadre de ma préparation au doctorat en théologie dogmatique à Rome, j'ai effectué divers séjours en France et notamment un remplacement à la paroisse Saint-Louis de Garches en région parisienne. Par la suite, j'ai effectué mon ministère pastoral en Europe en tant que vicaire, à la paroisse de Eggesdorf en Autriche, puis à la cathédrale Sainte-Marguerite-de-Montefiascone au diocèse de Viterbo en Italie. Rentré définitivement à Pointe-Noire, j'ai repris en charge diverses fonctions tout en assurant en parallèle des cours de théologie dogmatique au grand séminaire de Brazzaville », relate-t-il dans une interview parue en France. Et de rappeler les circonstances de son retour en France : « Tout est parti d'une rencontre avec Monseigneur Lalanne. En 2001, et pendant onze années, j'ai été secrétaire général de la conférence épiscopale du Congo. C'est dans ce cadre et autour de liens bilatéraux entre les églises congolaises et françaises que tout a commencé. Monseigneur Lalanne assurait alors la même charge au niveau de la conférence des évêques de France. De fil en aiguille, j'ai été accueilli au diocèse de Coutances, puis affecté à la paroisse Bienheureux-Jean XXIII de Cherbourg-La Glacerie, en octobre 2012. »

 Après la Normandie, le voilà en Ile-de-France.

Entrecongolais.com

Catégorie
Photos
Cliquez sur les vignettes pour agrandir
Commentaires
Votre commentaire