Mikiliweb | Diasporas d'ici et d'ailleurs

Congo-B-Diaspora : la Conférence-Débat sur la gouvernance politique et judiciaire en Afrique francophone a tenu toutes ses promesses

Publié le Lundi 30 Avril 2018
Congo-B-Diaspora : la Conférence-Débat sur la gouvernance politique et judiciaire en Afrique francophone a tenu toutes ses promesses

Organisée par l’ACB-J3M (Associatin Actions pour le Congo-Brazzaville avec Jean-Marie Michel Mokoko), la Conférence-Débat sur la gouvernance politique et judiciaire en Afrique francophone a récolté un franc-succès, ce dimanche 29 avril à Paris Gare du Nord. On vous dit pouruoi.

Ni le temps, ni la grève des transports en commun n’ont eu raison de la détermination des organisateurs de la Conférence-Débat sur la gouvernance politique et judiciaire en Afrique francophone : les cas du Congo et du Togo. Pari réussi ! Des anciens ministres Benoît Koukébéné et Ouabari Marioti à Victor Bissengué, intellectuel d’origine centrafricaine, en passant par Bienvenu Bafounda et Donatien Kivouvou, les journalistes Vanessa Nguema et Carmen Féviliyé, beaucoup ont répondu présent à l’invitation de l’ACB-J3M. Il faut dire que le thème de la Conférence était opportun et factuel. Les intervenants, par ailleurs, ont été à la hauteur de l’enjeu.

Après le mot de bienvenue du Secrétaire général de l’ACB-J3M, le docteur Thierry-Paul Ifoundza, les quatre intervenants ont pris tour à tour la parole. Tempo vif, style allègre, constat, commentaire et analyse ont ponctué les exposés. Pour Maître Eric Pantou, avocat au barreau de Paris de Paris, abordant le cas de la défaillance judiciaire au Congo, « le service public de la Justice ne permet pas de consolider l’Etat de droit », et pour cause, « la justice congolaise est malade de sa soumission au pouvoir présidentiel ». « Tous les présidents des Cours ou Chambres sont nommés par Sassou lui-même ; du coup personne ne peut aller contre la volonté du Chef de l’Etat », a-t-il expliqué. A cela, il faut ajouter la difficulté qu’a le citoyen congolais à accéder à la justice : pas de pots-de-vin, pas de recevabilité de dossier. Bienvenue dans le temple de la corruption !

Maître Norbert Ognami, avocat au barreau de Laon, a lui esquissé quelques principes fondamentaux de la gouvernance judiciaire. Pour lui, la responsabilité et la transparence font cruellement défaut dans les justices africaines francophones. A titre d’exemple, le cas du Général Jean-Marie Michel Mokoko. « Il est accusé d’atteinte à la Sureté d’Etat et de tentative de coup d’Etat ! Mais l’intention ne signifie pas passage à l’acte et on ne peut parler ici de constatation de délit. Il revient donc au magistrat d’assumer sa responsabilité et d’être transparent. Or que voit-on ? Des magistrats qui préfèrent la fuite en avant », a-t-il jugé.

Au Togo, où le président Eyadéma concentre tous les pouvoirs, la bonne gouvernance n’est pas pour demain. « Le Togo ne dispose pas de Sénat, et pourtant le président nomme trois sénateurs à la Cour », s’est étranglé Maître Alexis Ihou, avocat au barreau de Lille, originaire du Togo.

Bien sûr, a estimé Félix-Tchicaya Jean-Claude, géopolitologue, cette mauvaise gouvernance politique et judiciaire a des effets néfastes sur le plan économique. Car sans bases juridiques transparentes, le citoyen lambda et, surtout, le jeune africain, ne peut s’accaparer les moyens numériques capables de le catapulter à la crête de la modernité. Dans ces conditions le jeune africain peut-il entrevoir une lueur d'espoir ? Difficile de l'imaginer. L'épanouissement personnel et collectif dépend en grande partie de la bonne gouvernance politique et judiciaire. Est-ce le cas en Afrique francophone au contraire des pays africains anglophones ?  

La Conférence s’est poursuivie sur les actions qu’entend mener l’ACB-J3M en vue de la libération du Général Jean-Marie Michel Mokoko. Quelques éléments de réponse ont été donnés par le président de l’Association Francis Mouketo. « Nous pensons mettre en place un collectif d’avocats, mais pas que, dont le but est de faire du bruit autour de cette affaire. Car face au chef de gang Sassou, rien n’est plus criminel que notre silence », a-t-il dit en guise de conclusion.

Entrecongolais.com                 

Catégorie
Photos
Cliquez sur les vignettes pour agrandir
Commentaires

LES CITOYENS TANT CIVILS, POLITIQUES QUE MILITAIRES FACE AUX PROBLÉMATIQUES DE SURVIE COMMUNES ET ENJEUX EXISTENTIELS: LE DICTATUEUR EN SÉRIE SASSOU NGUESSO EST-IL UNE CHANCE POLITIQUE D'UNITÉ NATIONALE CONGOLAISE ET POURQUOI? EXPLICATIONS: https://www.youtube.com/watch?v=iPvQju8XY0Y

Tel/whatsapp: +229 64 93 34 68

Je suis le grand maître marabout de retour affectif rapide et retour affectif entre gay et lesbiennes et pour les femmes stériles
Pour le retour immédiat de l’être aimer. Prenez contact avec moi pour tout votre besoin
Je suis aussi formidable dans le domaine de porte feuille magique et jeux LOTO
Avez-vous un problème de mariage?
Avez-vous des problèmes avec la justice?
Avez-vous des problèmes avec votre patron?
Vous vous sentez menacer par votre entourage?
Vous gaspillez de l'argent sans faire de réalisation?
Vous avez des problèmes pour accoucher?
Vous avez des problèmes pour être enceinte?
Vous vous posez des quese conjoint(e).
Voudriez-vous que la chance vtions sur les fausses couches?
Vous voudriez connaitre votre avenir?
Vous ne satisfassiez pas votrous souri aux jeux et au boulot ?
Votre patron vient de vous renvoyez du boulot ??
Votre copain (e) vient de vous quitter ??
Vous ne vous sentez pas aimez pas les autres ?
Vous cherchez un bon boulot..

J’ai fait 20 ans d’expérience
Réussir la ou les autres ont échouées et 100% de résultats sans fin a tout vos souci

voici mes contacte

tel: +229 64 93 34 68
Email/maitredagbevo@outlook.fr
Tel/whatsapp: +229 64 93 34 68
http://retour-affectif-72h.wixsite.com/retour-affectif

Votre commentaire